En version française

Il y a peu j’ai regardé la série Netflix : Les désastreuses aventures des orphelins Baudelaire en VF (pour Version Française).
J’avais déjà essayé une première fois en VOST (pour Version Originale Sous-Titrée) et j’avais eu un mal fou à accrocher (je n’avais même pas été au bout du premier épisode). En VF j’ai aussi eu du mal à accrocher (le rythme un peu lent et les chansons en VF n’aident pas) mais j’ai quand même pu regarder la série et l’apprécier un minimum.

On a souvent des potes (ou en tout cas on en a eu) un peu snobinards qui vont plisser du nez quand on leur dira qu’on a regardé un film ou une série en VF plutôt qu’en VOST.
Ils vont nous dire (ou fortement sous-entendre) que la VF c’est de la merde, bon à balancer dans les poubelles et que seule la VOST vaut le coup.
Je ne suis pas d’accord avec ça.

Depuis quelques temps j’ai remarqué que j’ai d’avantage de mal à suivre une série ou un film en VOST qu’en VF. Devoir suivre les sous-titres réduit ma concentration sur ce qui se passe à l’écran, je me fatigue et je décroche plus facilement. Sur certains films et surtout sur certaines séries j’arrive à faire cet effort mais je préfère regarder une première fois une série ou un film en VF et si elle me plait assez alors je passe à la VOST.
Je ne suis pas la seule comme ça, tout le monde n’est pas capable de suivre une série ou un film en VOST. La VF est un outil d’accessibilité, ce n’est pas le seul (la VOST en est un autre) et il n’est pas meilleur qu’un autre mais mon envie ici est de défendre cet outil qui est parfois injustement décrié.

Dans mon article sur le Disque-Monde j’ai expliqué que le travail de Patrick Couton sur la version française de la saga n’était pas tant une traduction qu’une adaptation. Pour les VF de séries et films j’ai l’impression qu’on reconnait d’avantage qu’il s’agit d’adaptation mais que dans le même temps on permet moins de distance avec l’œuvre originale.
Avant de reprendre sur les films et séries je vais continuer la digression et vous parler de Tank Girl. J’ai découvert Tank Girl via des reliures Gotham, j’ai bien aimé la bande dessiné de Jamie Hewlett et d’Alan Martin mais mes reliures n’étaient pas toutes jeunes et certaines pages se détachaient. Plus tard j’ai donc acheté une grosse reliure Tank Girl, dans un meilleur état, avec une erreur d’impression et une inversion de pages. Aujourd’hui je possède une troisième édition (par Ankama). Chacune de ses éditions a fait des choix différents d’adaptations, dans la première on voyait des références à des personnalités françaises alors que la dernière édition a choisi de garder les références originales pour ajouter des notes en fin de volume pour les expliquer. Et franchement je préfère presque la première version, un tatouage « Alain Jupée Fan Club » me fait d’avantage rire qu’un tatouage « Les fans lobotomisés de Jan Berry¹« . Et ces choix ne changent pas non plus le font de l’histoire.

Si je parle de cela c’est pour dire que les VF devraient être critiquées comme des adaptations. On peut ne pas être d’accord avec certains choix d’adaptation, on peut même penser qu’une VF est mauvaise à cause de ces choix mais on ne peut pas vraiment rejeter la VF simplement parce que certaines ne nous plaisent pas.

Certaines critiques de la VF semblent aussi considérer que les doubleurs français sont plus mauvais, moins impliqués. On peut ne pas aimer certains comédiens de doublage et leur travail mais trouve assez injuste ces critiques. Comédien de doublage c’est un métier à part entière et il me semble difficile de critiquer le résultat sans connaître les conditions de travail derrière.
Bien sûr il y a certaines choses qu’on ne peut pas trop laisser passer. Quand on lit Bernard Minet qualifier de « musique au kilomètre » les génériques originaux des animés on peut se demander s’il n’y avait pas un mépris pour les productions japonaises. On peut se poser la même question avec les VF de Ken le Survivant ou Nicky Larson, où l’histoire a été totalement modifiée mais sur ça j’aurais tendance à être plus indulgente, ces animés n’étaient pas vraiment adaptés au public visé par la diffusion.

Je parle d’avantage des VF d’animés mais c’est parce que les critiques à l’encontre des adaptations françaises visent d’avantage les séries et films animés.
On peut pourtant trouver beaucoup à redire des VF de films et séries live et pourtant on a moins de critiques. Les condamnations de la VF ont un caractère générationnel. Ce sont plutôt des critiques de personnes qui ont plutôt grandi dans les années 80 et 90 avec le début de séries d’animation japonaise diffusées à la TV française et qui plus tard ont eu accès à des offres en VOST (par des DVD ou sur internet).

Enfin même si la VF a des défauts on peut très bien la préférer à la VOST. Au lieu de faire les puristes je trouve qu’il serait plus intéressant d’échanger sur ce qu’on a aimé dans telles séries et films, qu’on les ait vus en VF ou en VOST. Et pourquoi pas discuter ce que la VF a plutôt bien adapté, ce qu’elle a raté et comment on pourrait l’améliorer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s