K6’s Bizarre Adventure

Généralement quand on me conseille un truc à regarder je vais un peu me méfier. Et plus on va insister et plus je vais me méfier.
Ca a été le cas avec Jojo’s Bizarre Adventure.
Tellement de gens me le conseillaient que ça ne me donnait pas trop envie de m’y mettre. Plus on me disait que c’était une référence et moins j’avais envie de voir.
Puis il y a un peu plus d’un an j’ai vu que l’animé était disponible sur un site de streaming légal et gratuit. Alors j’ai commencé à regardé.

D’abord je n’ai pas compris pourquoi on en faisait autant autour de cette série.
J’avais vu les deux premiers arcs? Ils étaient vraiment sympas et je comprenais le côté précurseur que ça avait pu avoir (le manga a débuté en 1986) mais il n’y avait rien de transcendant.
Un peu pareil avec le troisième arc  qui introduit les Stands, des pouvoirs liés à la force mentale se matérialisant souvent sous la forme de doubles, visibles aux seuls possesseurs de Stands. Je voyais bien comment cela avait pu influencer pas mal d’autres œuvres que je connaissais, Hunter X Hunter, One Piece ou Shaman King mais je trouvais qu’on pouvait se passer de Jojo.
Alors bien sûr on ne comprend pas vraiment les références à Jojo si on a pas vu Jojo mais est-ce grave ?

af0abb0-gladio-screenshotUne référence à Jojo se cache dans le jeu pokémon Soleil/Lune (et Ultra vu qu’à trois poils de cul près c’est le même jeu) mais est-ce utile de la comprendre pour jouer ?

Dans les mangas il y a plein de références que l’on ne comprendra pas car souvent nous ne connaissons pas la culture japonaise, en tout cas pas assez bien pour comprendre certaines références.

kizaru_borsalino_2131Par exemple dans One Piece quand j’ai vu Kizaru pour la première fois j’ai pensé à Ramzy Bédia, parce que je me suis appuyée sur ma culture française. J’ai appris plus tard que graphiquement le personnage s’inspirait de Kunie Tanaka, un acteur japonais, mais ne pas le savoir n’aurait pas vraiment nuit à ma lecture du manga.

Pour Jojo je trouvais l’histoire intéressante, quelques trucs amusants, d’autres un peu chiant (toute la partie voyage vers l’Egypte de l’arc 3, Stardust Crusaders est assez rébarbative). Je voyais l’intérêt mais je trouvais que les gens qui présentaient le fait de voir Jojo comme un impératif en faisaient beaucoup trop. Alors qu’on me comprenne bien, j’ai vraiment aimé Jojo’s Bizarre Adventure, je trouve qu’il y a beaucoup de choses intéressantes mais je pense qu’on peut s’en passer.
Il faut dire que je n’aime pas l’élitisme et si vous n’avez aucune envie d’aller vers Jojo et bien ne vous forcez pas, il y a d’autres séries (et pas que manga ou japanimation) pour vous plaire.

Là je n’ai parlé que pour les trois premiers arcs.
Après avoir vu l’arc 4, Diamond is Umbreackable, je trouvais toujours que les gens qui insistent en disant qu’il faut absolument lire ou regarder Jojo’s Bizarre Adventure en faisaient trop. Mais j’ai adoré cet arc, je le trouve plus intéressant que les trois premiers et sur certains points je le trouve même mieux réussi que certains mangas et animés plus récents.
Alors attention on va entrer dans la zone divulgâchis concernant Jojo et surtout Diamond is Umbreakable !

dodoala-slUn magnifique Dodoala le temps pour que vous puissiez partir avant le spoil

Diamond is Umbreakable est plus réaliste que les arcs précédents.
Ca peut faire bizarre de parler de réalisme pour un manga avec des projection de la force mentale qui se tapent dessus à coup de super pouvoirs mais c’est pourtant le cas.
Le cadre de Morio et du groupe de lycéen aide à rendre l’histoire plus réaliste. Surtout via le personnage de Koichi, narrateur du premier épisode de l’animé et personnage tellement important de cet arc qu’il aurait presque pu être renommé « Hirose Koichi’s Bizarre Adventure ». Koichi est petit, pas très fort physiquement, un peu plus peureux et effacé que d’autres personnages, je trouve qu’il contraste avec ce dont on a l’habitude chez les héros de Jojo et de Shonen en général.
Oui, j’ai adoré le personnage Koichi et c’est pour cette raison que je fais le costume de Yukako Yamagishi.

DRqrQw2WkAEd44p.jpg

Et si Koichi est le plus intéressants des personnages sur ce point il ne faut pas négliger les autres personnages. Dans Diamond is Umbreakable je n’ai trouvé que peu de personnages inintéressants, en réfléchissant bien je n’en vois que 3, maximum 5 et tellement secondaires que ce n’est pas bien grave si je ne les trouve pas top.
On a même certains personnages qui peuvent, à première vue, sembler nazes et qui se rattrapent dans l’histoire. C’est le cas de Yukako mais aussi celui de Shigekiyo Yangu (ou Shige pour les proches). Au début j’ai trouvé Shige insupportable, nul, et quand il s’est fait tué par Kira (j’ai prévenu pour le spoil) j’étais vraiment triste, j’avais fini par avoir de la sympathie pour le personnage.
Un des personnages primordial pour vaincre Kira (le boss de fin) est Hayato Kawajiri un enfant normal, sans Stand (que j’ai aussi trouvé assez nul quand il a été introduit) et ça joue encore sur le côté réaliste que j’ai aimé.

Un autre truc qu’on peut voir avec Diamond is Umbreakable (et pour moi d’une meilleure manière que dans Stardust Crusaders – l’arc 3) c’est que la puissance d’un Stand est surtout liée à son utilisation. Un pouvoir qui semble nul, bien utilisé, peut faire face à un pouvoir qui semble plus puissant. J’ai eu l’impression que l’auteur mettait d’avantage à l’épreuve son idée des Stands et s’amusait (avec plus ou moins de réussite) à chercher des idées de pouvoirs, comment les utiliser et leurs limites.

J’ai aussi bien aimé comment sont traités les méchants que j’ai trouvé plus intéressants que dans l’arc précédent. Je fais partie de ces gens qui préfèrent Kira à Dio mais pas que.
J’ai déjà dit que la première partie de l’arc 3, Stardust Crusaders, avait un côté rébarbatif, on peut résumer la première partie par : « les héros arrivent dans une nouvelle ville, ils affrontent un méchant au service de Dio, ils le battent, ils vont vers la ville suivante ». En terme de jeu de rôle on pourrait dire que c’est du porte-monstre-trésor (et c’est mauvais), ça ne permet pas trop de détailler les ennemis, c’est un peu mieux dans la seconde partie mais je trouve que c’est encore mieux dans Diamond is Umbreakable.
De plus si on a quelques « méchants » vraiment pourris la majorité sont assez mitigés, pas des ordures, pas des anges non plus, juste des gens qui ont des pouvoirs et en abusent.

Voilà pour ces raisons et d’autres j’ai trouvé que Diamond is Umbreakable était l’arc le plus intéressant et qu’il justifiait les recommandations (mais pas l’insistance relou).
Si ça vous intéresse de me dire ce que vous en pensez, si vous avez un arc que vous préférez, un personnage que vous aimez bien, un pouvoir que vous trouvez cool vous pouvez me laisser vos commentaires ici, sur Facebook ou sur Twitter.
Je ne connais que jusqu’à Diamond is Umbreakable donc faites attention à ne pas trop me divulgâcher la suite (sinon vous pouvez m’offrir les mangas, je ne vous retiens pas).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s