Mon nom est Légion, car nous sommes nombreux

En lisant cette chronique je vais sûrement devoir vous divulgâcher Légion. Ce serait dommage aussi essayer de voir la série avant de lire cette critique.
Si vous allez plus loin je considère que soit vous avez déjà vu la série soit vous n’avez que faire que je vous la divulgâche.

648x415_dan-stevens-campe-david-haller-serie-legion
T’es sérieuse avec « divulgâche » ?

Alors pourquoi Légion est si bien ?
Pour comprendre pourquoi j’ai tellement aimé cette série je pense qu’il faut d’abord comprendre pourquoi j’ai tant aimé Jessica Jones.
J’ai aimé Jessica Jones (et dans une autre mesure Luke Cage) car ça allait un peu à contre-pied de ce qu’on peut attendre d’une série de super-héros. Et bien Légion va beaucoup plus loin.
legion_3

En même temps le sujet permettait d’avantage de libertés.
Dans les comics X-Men David Heller est le fils de Charles Xavier (Professeur X). Son nom de Légion vient du fait qu’il possède plusieurs personnalités et qu’à chacune est associée un pouvoir différent. C’est un des mutants les plus puissant du Marvelerse (univers Marvel) mais dans Les comics où il apparaît le personnage est parfois assez mal traité (et pas seulement d’un point de vue capillaire).

Quand j’ai appris qu’il y aurait une série Légion et que David Heller y était présenté comme schizophrène je me suis attendue au pire. J’ai eu la crainte de voir un nouveau personnage avec un développement multiple de la personnalité, un « schizophrène de cinéma ». Le traitement médiatique de la schizophrénie et l’image publique qui en découle sont des choses qui m’énervent un peu.
Heureusement je trouve que la série Légion évite le pire. Je ne dis pas que la série n’est pas critiquable sur le traitement des troubles psys mais j’ai trouvé quelque chose de plutôt pas mal.

097841

Si la série est plus audacieuse que les autres séries Marvel c’est aussi parce que le sujet le permet.
Daredevil : un aveugle avec des sens hyper-développés et qui fait la bagarre.
Jessica Jones : une détective super forte avec un PTSD.
Luke Cage : un homme noir invulnérable à Harlem.
Iron Fist : un bébé de vingt-et-un an qui est super fort à la bagarre.
Là on a une série avec une accroche plus prometteuse : Et si un mutant avec de puissants pouvoirs psychiques (entre autres) avait des troubles psys ?
Déformations de la perception du temps et de l’espace (accentués par des flashbacks), hallucinations, souvenirs trafiqués, plan astral (un monde psychique)… la série Légion n’a pas peur d’utiliser cette liberté quitte à parfois nous perdre un peu.

C’est le plus gros défaut que je ferais à la série. J’ai été parfois un peu perdue, à me demander ce qui était réel ou non et quelle était la chronologie. On est quand même loin d’un Primer dans le style film casse tête.

 

Et avec tout ça je ne vous ai rien divulgâché mais je vais me rattraper car on va parler des liens avec les films X-Men

nightcrawler_zps525d658a
Nightcrawler, sans raison sinon que j’aime Nightcrawler.

La série n’est pas en lien direct avec les films X-Men. Mais elle est en lien avec l’univers X-Men.
Charles Xavier n’est jamais mentionné (ou j’ai raté ce passage) mais vers la fin on peut réussir à comprendre qu’il est le père de David.
De même les gens qui ont lu les vieux comics comprendront assez vite qui est le diable aux yeux jaunes (même si c’est indiqué dans le cast de la série). Par contre j’ai trouvé que la révélation de son identité était mal amenée.
Alors que Xavier n’est jamais mentionné (et tant mieux) on a un perso qui va avoir une sorte d’illumination divine et comprendre qu’il s’agit du Roi d’Ombre, Amahl Farouk. On pouvait arriver au même résultat avec le méchant révélant lui même sa véritable identité.
Et je vais éviter de vous divulgâcher la fin mais je me dis qu’on pourrait avoir une saison 2 qui inclue un Club des Damnés comme ennemis (sachant qu’à l’origine la Fox voulait que le créateur de la série parle du Club des Damnés).

J’attends avec impatience une saison 2 et j’espère que ce sera une confirmation.
En tout cas vous pouvez profiter de la première saison.
Un des défauts qu’on peut faire aux films d’introduction du MCU (Marvel Cinématique Universe – l’univers des films Avengers et compagnie) et dans une moindre mesure au séries Marvel-Netflix c’est de correspondre à une formule clé en mains.
Au moins Légion nous propose autre chose. Cette série n’est pas faite pour plaire aux amateurs de comics de super-héros (ou plutôt à l’image que les producteurs ont des amateurs de comics) mais je trouve que c’est pas plus mal comme ça.
Regardez Légion et faites-vous votre avis quand bien même il ne serait pas en accord avec le mien.

Publicités

Une réflexion sur “Mon nom est Légion, car nous sommes nombreux

  1. Je ne suis habituellement pas fan des films/séries de superhéro, en général j’aime le premier film car il pause les bases (sauf les Batman de Christopher Nolan que je trouve tous géniaux).
    J’ai pourtant beaucoup aimé Jessica Jones, peut être que cette série me réconciliera avec le genre 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s