LA CHAIR ET LE SANG (2)

Attention risque de légers spoils !

 

Dans l’épisode précédent nous avions laissé notre héroïne narratrice et personnage principal (Jessica) en charmante compagnie avec une louve-garoue skinhead (Chloé). Pendant ce temps une vampire punk (Séléna) sortait d’un interrogatoire menée par une Lieutenant de la brigade surnaturelle (Angela Lockheart).
Venez pas vous plaindre du spoil. D’abord j’avais prévenu. Ensuite vous avez eu le temps pour lire le premier épisode.

Si vous voulez vous procurer le second épisode (ainsi que le premier pour rattraper votre retard) c’est ici.
Vous remarquerez peut-être un changement de tarifs depuis la dernière fois et le passage au prix libre pour les versions numériques des épisodes de La chair et le sang. L’autrice a expliqué son choix de nouvelle tarification dans un billet que je vous invite à lire en préambule.

 

episode_02.png

J’ai tout autant apprécié ce nouvel épisode mais une question que j’avais botté en touche pour le précédent épisode est revenue me hanter :
Suis-je capable de faire une critique objective du travail d’une amie ?
Bon amie c’est pas forcement le meilleur mot, une pote ?
Une meuf avec qui j’ai des affinités amicales mais que je ne connais que partiellement car plus de 600km nous séparent ce qui n’est pas top pour faire des soirées raclette ?
Le réponse est : en fait non.
On pourrait partir sur des débats philosophique sur l’inexistence de l’objectivité. Comme dirait Platon « toute critique est subjective », il a sûrement jamais dit ça mais ça fait un bel effet de citer Platon et mort comme il l’est il ne viendra pas me faire chier en demandant un droit de raiponce.

Bref je vais cesser de tergiverser et faire ma critique. J’ai vraiment pris plaisir à lire ce second épisode mais je pense que certaines choses fonctionnent d’autant mieux parce que je connais Lizzie. Toutes les histoires de frites, de bières et les références à la Oï! (et plus particulièrement au groupe Hors Contrôle) seraient peut-être passées à côté autrement.

Mais je trouve qu’il y a quand même des qualités aux travaux de Lizzie Crowdagger et que je retrouve une fois encore ici.
Je ne lis pas beaucoup de Bit-Lit mais je regarde pas mal de séries du genre et il y a (pour moi) un problème de réalisme. En fait on a deux trucs qui me gênent souvent dans ce genre.
D’abord le coup de l’ÉLU PROPHÉTIQUE. Comme un univers de fantasy urbaine n’était pas assez intéressant à traiter il faut qu’on nous rajoute de la prophétie. Le personnage principal n’est plus un simple quidam dans un univers fantastique (ou une créature surnaturelle comme les autres) mais quelqu’un avec un destin hors du commun. C’est un truc que je n’ai pas encore vu dans les romans de Lizzie Crowdagger, et je trouve que c’est tant mieux.
Après le second truc (qui m’énerve un peu plus) c’est qu’on a souvent l’impression que les personnage vivent à pognon-land, où tout le monde aurait un compte en banque illimité. A part dans quelques épisodes de Buffy contre les vampires il me semble avoir rarement vu de trucs sur « comment on va faire pour payer le loyer ce mois-ci merde ? ». Et c’est dommage. Non pas que j’ai envie d’avoir un point sur les démarches pour faire valoir tes droits aux APL quand tu es une créature surnaturelle mais je trouve que mettre des personnages face à des soucis du quotidien renforce la crédibilité d’un récit. Et bien ici on a un peu ça. Jessica vient de déménager, ses économies sont à sec et comme elle ne vit pas à Pognon-land il faut qu’elle accepte quelques petits jobs, parfois un peu à contre-cœur.

Alors vraiment je continue à conseiller cette série. Et ce n’est pas un canular nul de premier avril. J’aime bien l’humour de Lizzie. J’aime aussi les scènes d’action. Et là avec le prix libre je vous encourage vraiment à aller vous faire votre propre idée. Si vous n’aimez pas tant pis et si vous aimez j’espère que vous encouragerez l’autrice (de façon pécuniaire, en donnant plus pour les prochains épisodes et pour ses autres romans).
Et il y a quelques autres trucs que j’ai bien aimé et dont je n’ai pas parlé pour l’instant mais que je vais garder pour le prochain épisode (pour éviter de n’avoir plus rien à vous dire).

Publicités

Une réflexion sur “LA CHAIR ET LE SANG (2)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s